L'UNESCO veut imposer un âge pour utiliser l'IA à l'école

Temps de lecture : 2 minutes environ

·

Publié le 8 septembre 2023

·

Par Amélie Amélie

Un document de premier plan vient d'être rendu public par l'Unesco. Ce dernier jette les projecteurs sur l'usage des IA génératives telle que ChatGPT dans le contexte éducatif, propose de faire bon usage de cette tech tout en favorisant son élaboration sécuritaire au profit des enseignants et des élèves.

L'UNESCO veut imposer un âge pour utiliser l'IA à l'école

Etablir la limite d'âge pour l'utilisation de l'IA

Le point crucial de cette publication, avec bien d'autres recommandations, reste inévitablement la détermination d'un âge minimum pour l'utilisation de ces modèles de langage IA : 13 ans. Attention ici, car ce choix est loin d'être unanime, et certains opinions souhaiteraient fixer un âge limite plus élevé, à 16 ans par exemple.

IA, menace ou renfort pour le corps enseignant ?

En guise de complément, et tout-à-fait sensiblement, l'Unesco souligne les possibles périls de voir une IA supplanter les professeurs. Cela pourrait se traduire par un véritable danger pour le bien-être mental des enfants, en plus de les rendre vulnérables aux manipulations, estime cette nestitution basée à Paris.

Une opportunité ou un danger ?

C'est ce que confirme Audrey Azoulay, la présidente française de cette organisation, citée par l'AFP: "L'IA générative peut être une formidable opportunité pour le développement humain, mais elle peut aussi être la source de dommages et de préjudices. Elle ne peut être intégrée dans l'éducation sans l'engagement du public et sans de solides garanties et réglementations gouvernementales".

Ce rapport émerge dans une période plutôt controversée quant à la mise en application de ChatGPT, et de ses concurrents, dans l'éduction scolaire. En effet, plusieurs enseignants s'inquiètent du fait que leurs élèves fassent un usage à outrance de l'IA, souvent sans aucun recul critique, à l'instar de leur utilisation dans le cadre des devoirs.

L'IA : un ajout bénéfique à l'éducation

Il n'y a pas longtemps, OpenAI a d'ailleurs mis à disposition un guide à l'attention des professeurs qui recourent à ce modèle de langage. Ils mentionnent en particulier le cas d'une enseignante indienne qui "encourage les étudiants à se souvenir que les réponses de ChatGPT peuvent ne pas toujours être fiables et précises, et à réfléchir de manière critique avant de faire confiance à la réponse, puis de vérifier les informations avec d'autres ressources primaires."

Ce guide est également destiné aux acteurs du milieu éducatif, leur montrant comment l'IA peut devenir un atout, en les épaulant dans la préparation de leurs cours notamment.

Amélie

Article écrit avec passion par Amélie

Dans le labyrinthe fascinant de l'IA générative, je suis votre boussole chez Maeko. Captivée par les mystères de ChatGPT et au-delà, je défriche les frontières de l'intelligence artificielle pour vous. Lorsque je déconnecte, c'est pour m'immerger dans l'art contemporain et les expériences sensorielles.

Plus d'articles à lire

Newsletter

Recevez les prochains articles par email

1 email / semaine maximum, aucun spam

ou abonnez-vous sur Google Actualités

Partager :